Troisième semaine ou « the wolf inside of me »

Cette semaine était LA semaine tant attendue; nous avons visité le parc de Yellowstone et la réserve de la tribu des Flatheads. Yellowstone, j’en rêvais depuis des années. Ses paysages à couper le souffle et sa faune incroyable en font un des parcs, voire le parc le plus beau des États-Unis!
Comme bien souvent au pays de l’oncle Sam, tout a commencé sur la route et c’est pas Jack qui aurait dit le contraire. Nous avons d’abord roulé jusqu’à Butte, ancienne ville minière qui avait connu un essor fulgurant au 19ième siècle. Pause obligée sur une des collines qui surplombait la ville et dont la silhouette portait encore les stigmates du passé. Deuxième halte, Bozeman, ville universitaire qui a gardé une ambiance Western par son architecture et ses magasins. Il y a d’ailleurs eu une courte session shopping qui m’a permis de dénicher le parfait chapeau de cowboy: un Stetson! Nous avons eu également la possibilité de visiter le musée des Rockies, petit musée qui essaie de travailler avec les écoles des alentours pour encourager les jeunes à s’intéresser à l’histoire de la région. J’avoue qu’après avoir visité plusieurs musées d’histoire naturelle, celui de Bozeman ne restera pas dans les annales. Fin de journée, nous sommes arrivés à notre « campement »  5 étoiles: Chico Hot Springs. Chico était l’endroit idéal pour se poser avant et après les ballades dans Yellowstone puisque le site n’est autre qu’un complexe touristique qui permet à ses clients de batifoler dans des sources d’eau chaude. Reprendre du poil de la bête après une longue journée de route et pour un réveil TRÈS matinal le lendemain était plus que nécessaire.
Sortir de sa tanière … oops de son lit à 3h30 du matin n’a pas été chose facile. Heureusement, la motivation était là: observer les animaux dans leur habitat naturel, en particulier les loups. Malgré l’aide des spécialistes et la gentillesse des autres touristes qui nous ont prêté des jumelles hi-tech, je n’ai pu apercevoir que l’entrée de la tanière de la meute de la vallée de Lamar: GRRR! Nous nous sommes ensuite dirigés vers les vasques calcaires de Mammoth Hot Springs, les geysers dont le très célèbre Old Faithful, et les puits béants d’où surgissaient des évaporations de souffre. Le paysage avait une apparence lunaire. Bien entendu, le parc ne serait pas ce qui l’est sans son animal fétiche: le bison. A cette époque de l’année, nous avons eu la chance d’observer les nouveaux nés gambadant à quelques mètres de nous. La découverte du parc était tellement prenante que je serais bien restée quelques jours de plus dans le Wyoming!
Après cette escapade nature, nous sommes partis à la rencontre d’un peuple qui protège les richesses que la planète nous offre: la tribu des Flatheads. Notre première étape a été l’une des écoles de la réserve. La Two Eagle River School permet aux enfants de poursuivre leurs études tout en offrant une formation en lien avec les traditions et coutumes de la tribu. Les enfants indigènes ont en effet des difficultés à suivre des cours dans un système classique; soit parce qu’ils sont victimes de discrimination, soit parce qu’ils ne s’y reconnaissent pas identitairement. C’est grâce à la pratique de leurs traditions qu’ils se reconstruisent et qu’ils existent en tant que peuple. Nous avons après cela visité le conseil tribal, visite au cours de laquelle on nous a présenté les évènements clés de l’histoire de ce peuple ainsi que les grands enjeux à venir. En fin de journée, nous avons été initiés à des jeux comme le Stick Ball ou le Double Ball. Faire la connaissance d’adolescents lors d’une compétition fut un excellent moyen de créer une réelle complicité.
les cours
Wilderness and Public Policy Issues in Natural Resource Management: Dr. Alan Watson
Le docteur Watson nous a expliqué le concept de région sauvage et le lien avec la façon de concevoir le rapport à la terre. Il nous a parlé de la fondation Aldo Léopold and The Wilderness Society qui a permis la création de lois sur la préservation de plusieurs sites aux États-Unis. Puis il a abordé les thèmes suivants: la gestion des sites naturels et de ses visiteurs, la relation entre l’humain et les sites protégés, les feux de forêt et leurs actions bénéfiques, l’impact du réchauffement climatique et de la société sur l’environnement.
Ecology Project International and Place-Based Education : Ms Lisa Macki
Cette association vise à créer une société soucieuse de l’écologie. Elle encourage en particulier les jeunes à s’impliquer dans des projets de conservation et de protection de l’environnement. Les jeunes acquièrent de nouvelles connaissances en sciences grâce à l’observation sur le terrain. Ils apprennent à travailler en groupe et sont sensibilisés aux enjeux environnementaux. Les mots clés du programme sont: inspirer, s’engager, agir et prendre conscience.
Curriculum Devolpement Workshop: Dr. Adrea Lawrence
L’ojectif de ce cours était de nous sensibiliser à la Pensée Critique, notamment d’un point de vue historique. L’accent a été mis sur l’angle sous lequel un événement est vu, décrit, analysé. Il a également été souligné l’importance de différencier la tradition orale de l’histoire retranscrite à l’oral, les sources primaires des sources secondaires. Afin de montrer la nécessité de connaître ou déterminer l’origine des documents, le Dr. Adrea Lawrence nous a fait travailler sur les émeutes de Washington D.C. survenues après les funérailles de Martin Luther King.
Reading Strategies That Improve Students’ Critical and Creative Thinking: Dr. Beverly Ann Chin
Dr. Beverly Ann Chin nous a présenté les techniques mises en oeuvre lors de la lecture. Elle a expliqué les processus cognitifs et les outils qui permettent de créer du sens. Elle a mis en évidence l’importance d’établir le contexte notamment grâce aux informations spaciaux-temporelles.
Writing Strategies That Improve Students’ Competence and Confidence: Dr. Beverly Ann Chin
Cette fois, le Dr. Beverly Ann Chin a exposé les diverses stratégies exploitées lorsque l’on passe à l’écrit. Elle nous a demandé de travailler en groupe et de réécrire un texte en fonction de notre audience. Un même texte de départ a donné naissance à une multitude d’autres; cette variation n’étant pas juste causée par le contexte de réception du document mais également par la spécificité de l’auteur.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Troisième semaine ou « the wolf inside of me » »

  1. Sortir du lit à 3h30, valait vraiment le coup! Les paysages sont vraiment à couper le souffle ! Le parc de Yellowstone va être ajouté à ma liste des endroits à visiter obligatoirement aux Etats-Unis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s